Mutuelle retraite

Auteur : La rédaction Devis Mutuelle Seniors     -     Mise à jour : 66 jour(s)
mutuelle retraite

Le départ à la retraite est l’étape inévitable de la vie, durant laquelle on accorde le plus d’importance à ses dépenses santé. Un réflexe qui trouve son origine dans la diminution des pouvoirs d’achat. L’idée de souscrire une mutuelle santé vient ainsi naturellement. Reste à faire le bon choix, afin de profiter d’une couverture optimale pour un coût raisonnable.

Comment choisir sa mutuelle retraite ?

Bien choisir sa mutuelle retraite consiste avant tout à faire jouer la concurrence. Il suffit de passer par un comparateur en ligne, outil permettant une vue d’ensemble des offres proposées sur le marché. Le meilleur moyen d’éviter les garanties inutiles qui font grimper la cotisation.

Dans cette logique d’allègement de coût, opter pour un organisme membre d’un réseau de soins se révèle aussi plus qu’avantageux. L’assuré pourra effectivement profiter de tarifs négociés, que ce soit pour des soins dentaires, optiques, ou encore pour une audioprothèse.


>> CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR VOTRE DEVIS GRATUIT <<

Un contrat souscrit conjointement avec son épouse garantit aussi de belles économies. Ce montage donne souvent droit à une réduction de la prime d’environ 10 %. Pour un contrat à 100 euros mensuels, le couple pourrait ainsi réaliser quelque 120 euros d’économie par an. Enfin, les plus chanceux pourront tomber sur des offres promotionnelles, se matérialisant parfois par la gratuité des frais de dossier.

Quelles sont les garanties à surveiller pour une mutuelle retraite ?

Les garanties forment un critère de choix déterminant, en termes de mutuelle retraite. Mieux vaut surtout bien vérifier l’Optique. En effet, la BRSS (Base de remboursement de la Sécurité sociale) reste en dessous de la barre des 25 euros, s’agissant de verres multifocaux ou progressifs pour adulte. Bien loin des 340 euros qui ressortent d’une enquête GFK de 2016. Heureusement, une mutuelle retraite propose une prise en charge jusqu’à 71,6 % des soins optiques (étude 2016 de l’Observatoire des prix et de la prise en charge en optique médicale), soit dans les 850 euros pour un contrat haut de gamme.

Il est aussi prudent de prêter attention à la garantie couvrant les soins auditifs. En effet, le régime obligatoire se montre très frileux sur ce poste de dépenses. Une attitude qui établit un reste à charge avoisinant les 1 000 euros. Heureusement, ce montant est amené à décroitre depuis début 2019.

Dans une démarche de choix de mutuelle retraite, la garantie correspondant aux soins dentaires est également à surveiller. Il faut effectivement garder à l’esprit que la Sécu ne rembourse nullement les implants dentaires. Une intervention qui peut coûter dans les 1 500 euros.

La garantie soins courants s’avère aussi déterminante, quand il s’agit de choisir une mutuelle retraite. Elle prend effectivement tout son sens, dès lors que l’assuré consulte un médecin du Secteur 2. Le mieux est de privilégier un contrat dit « responsable », caractérisé notamment par un taux de remboursement avantageux.


>> CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR VOTRE DEVIS GRATUIT <<

Enfin, et non des moindres, la garantie Hospitalisation forme aussi le pilier d’une mutuelle retraite. Le premier réflexe est de s’assurer un forfait Chambre individuelle aux alentours de 90 euros par nuit. Autre élément important : le reste à charge des consultations à domicile, un poste qui fait souvent l’objet d’une majoration (à outrance).

Comment choisir entre la mutuelle retraite et la portabilité de la mutuelle entreprise ?

Lors du départ à la retraite, l’assuré a le choix entre la portabilité mutuelle et une mutuelle retraite. Cette première lui permet de conserver l’ensemble des garanties associées à la Mutuelle collective d’entreprise. Une option qui lui évite aussi d’interminables démarches de souscription d’une mutuelle retraite, sans compter le redoutable questionnaire de santé. Mieux, la portabilité mutuelle signifie « zéro » délai de carence. Cerise sur le gâteau, ce montage ne prévoit aucune limite d’âge.

Le revers de la médaille n’est toutefois pas très luisant. En effet, la portabilité mutuelle se solde par une hausse notable de la cotisation. Ce contrat souscrit à titre individuel ne donnant plus droit à la participation à hauteur de 50 % de l’ancien employeur. De surcroît, la hausse grimpe à 25 % la seconde année et à 50 % l’année suivante. La tarification ne revient au stade du standard qu’à partir de la quatrième année. Conclusion : Pour profiter d’une couverture santé optimale et à tarif raisonnable, une mutuelle santé est à privilégier.

Doit-on conserver sa mutuelle retraite dans une maison de retraite ?

Une question à laquelle on répond par l’affirmative. Coût de l’hébergement, tarif dépendance personnes âgées (infrastructure, telle qu’une rampe d’accès ou mobilier adapté)… Autant d’éléments qui engendrent effectivement des coûts significatifs, en maison de retraite. De son côté, la Sécurité sociale se limite au seul domaine des soins médicaux et paramédicaux indispensables (maison médicalisée). Les examens ou d’éventuelles consultations chez un spécialiste externe restent donc aux frais du pensionnaire. Un reste à charge qui justifie donc la souscription d’une mutuelle retraite.


>> CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR VOTRE DEVIS GRATUIT <<
Ces contenus pourraient également vous intéresser

Prêt à comparer les mutuelles ?