Complémentaire sante senior pas cher

Auteur : La rédaction Devis Mutuelle Seniors     -     Mise à jour : 91 jour(s)
complementaire sante senior pas chere

Avec l’âge, les besoins des personnes en matière de santé évoluent et ne correspondent plus à ceux des jeunes actifs ou des familles. Les seniors doivent par conséquent souscrire une mutuelle adaptée. Seulement, renforcer certaines garanties déjà onéreuses comme le dentaire, l’optique ou l’hospitalisation, et l’augmentation du risque pour l’assureur font grimper le coût de cette protection. Voici quelques solutions pour bénéficier d’une complémentaire santé pour senior pas chère.

Comment trouver une complémentaire santé senior pas chère

Toutes les entreprises proposent une mutuelle de groupe à leurs salariés, et prennent en charge au moins 50 % de son coût. Toutefois, celle-ci ne correspond pas forcément aux attentes de tous. La retraite est l’occasion de réévaluer ses besoins et de choisir un contrat personnalisé.

>> CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR VOTRE DEVIS GRATUIT <<

L’assuré peut demander à conserver la complémentaire santé dont lui et sa famille bénéficiaient lorsqu’il était en activité. L’assureur doit lui établir un contrat à titre individuel avec un niveau de garanties au moins équivalent. Il reste que l’adhérent devra régler 100 % de la cotisation, l’employeur étant libéré de ses obligations en la matière. En outre, ses ayants droit sont exclus sauf s’il accepte un surcoût. Enfin, le tarif peut être révisé à la hausse dès la deuxième année de souscription (+25 % et jusqu’à 50 % la troisième année) avec suppression de toute limitation à compter de la quatrième année.

S’il détenait déjà une complémentaire santé souscrite à titre personnel pendant sa vie active, il peut demander son maintien, en prenant soin d’informer l’assurer de son changement de situation professionnelle.

  • Comparer les offres du marché

Toutefois, la meilleure solution pour faire des économies tout en étant bien couvert consiste à comparer les complémentaires santé pour senior disponibles sur le marché. Les outils en ligne sont d’une aide précieuse, en affichant en quelques instants tous les devis répondant aux critères spécifiés par le futur assuré. Il suffit de répondre à un questionnaire concernant son âge, sa situation familiale, son lieu de résidence, ses antécédents médicaux ou problèmes de santé actuels, ses besoins spécifiques…

L’utilisation de ces comparateurs est totalement gratuite et sans engagement, il est donc conseillé de faire autant de simulations que nécessaire jusqu’à parvenir à un équilibre satisfaisant entre le niveau de couverture (garanties et taux de remboursement ou forfait) et le montant de la cotisation.

Comment payer moins cher sa complémentaire santé senior ?

Pour les seniors, une complémentaire santé est indispensable pour couvrir la part des dépenses de soins non prise en charge par l’Assurance maladie. L’inconvénient de ces contrats spécialement conçus pour les plus âgés est leur prix. En effet, le risque accru de maladies graves ou chroniques, d’hospitalisations, etc., entraîne une majoration des cotisations par les assureurs. En outre, les retraités ont besoin d’une indemnisation importante sur des postes de dépenses onéreux, ce qui pèse encore sur le prix de leur mutuelle.

Or, le passage à la retraite est souvent synonyme de diminution du pouvoir d’achat, raison pour laquelle de nombreux seniors n’ont pas les moyens de s’offrir une bonne mutuelle. Voici quelques clés pour faire baisser sensiblement le montant de la cotisation de mutuelle sans sacrifier la qualité de la couverture.

  • Choisir judicieusement ses garanties

Pour les retraités, des prestations comme la maternité et l’orthodontie ne sont plus utiles. En revanche, ils sont tout intérêt à avoir une prise en charge élevée sur d’autres postes ou à ajouter certaines prestations :

  • les implants et couronnes dentaires,
  • l’optique : lunettes correctrices avec verres simples ou complexes, chirurgie des yeux,
  • les prothèses auditives,
  • le petit appareillage (cannes, ceintures lombalgiques, corsets, bas de contention, semelles ou chaussures, orthopédiques) ou le gros appareillage (fauteuil roulant),
  • l’hospitalisation,
  • les médecines douces : ostéopathie, chiropractie, acupuncture, sophrologie,
  • Les cures thermales.

Il est indispensable de faire le point sur ses attentes et de distinguer les garanties essentielles des garanties secondaires afin d’adhérer à une mutuelle adaptée. La plupart des assureurs proposent plusieurs niveaux de remboursement afin de moduler le contenu du contrat selon ses besoins et sa situation financière.

  • Opter pour un contrat responsable et profiter du système 100 % santé

Les personnes qui ne disposent que d’un petit budget, mais non éligibles aux aides à cause des plafonds de revenus ont la possibilité de limiter leurs garanties. Certaines optent par exemple pour un contrat limité à la garantie hospitalisation, qui représente le poste de dépense le plus onéreux.

Cette stratégie est cependant risquée, car les ennuis de santé sont fréquents lorsque l’on est âgé, sans compter que la vue, tout comme l’ouïe, baissent, etc. Un contrat dit « responsable » évite de supporter un reste à charge en choisissant simplement un équipement (lunettes, prothèses dentaires et auditives) dans le panier 100 % santé. Le gain financier ainsi obtenu permet éventuellement de mettre l’accent sur d’autres garanties.

>> CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR VOTRE DEVIS GRATUIT <<

Il faut également jouer sur les délais de carence, qui désignent la période comprise entre la date de signature du contrat et celle où la couverture prend effet. Plus ce délai est long, moins la cotisation est élevée, mais cela signifie qu’en cas de problème, l’assuré doit supporter tous les coûts, le remboursement de la mutuelle n’étant pas encore effectif.

  • Souscrire la Complémentaire santé solidaire

Les personnes aux revenus faibles peuvent bénéficier de la Complémentaire santé solidaire (CSS). Sous réserve de satisfaire aux conditions de ressources imposées, elles souscrivent une couverture complémentaire santé gratuite ou à prix très réduit.

  • Coupler plusieurs garanties

Certains organismes de mutuelle réduisent le montant des cotisations si l’assuré souscrit à la fois une complémentaire, une garantie assurance décès ou un contrat de prévoyance décès invalidité.

Ces contenus pourraient également vous intéresser

Prêt à comparer les mutuelles ?