Mutuelle senior pas chère

Auteur : La rédaction Devis Mutuelle Seniors     -     Mise à jour : 35 jour(s)
mutuelle senior pas cher

Dans l’Hexagone, le système veut que le remboursement des dépenses de santé par la Sécurité sociale soit aligné sur les mêmes tarifs pour tous. Ce qui n’est pas pour jouer en faveur des séniors qui, avec l’âge, multiplient les soucis de cet ordre si ce n’est que d’énumérer les problèmes de vision, d’audition ou dentaire qui ne sont pas pris en charge, alors que leurs revenus sont à la baisse une fois la retraite arrivée. Pour pallier ce problème, différentes offres de mutuelle sénior ont vu le jour auprès des assureurs qu’il est parfois difficile de s’y retrouver notamment en matière de prix.

Comment trouver une mutuelle sénior par chère ?

La mutuelle sénior est certes d’un grand secours pour les personnes âgées. Le hic, c’est que le coût lié à ce genre de service est relativement élevé pour les raisons qu’elle prend en charge des garanties spécifiques et que les risques à assurer sont plus élevés. D’où l’importance de chercher l’offre la moins chère du marché avant la souscription pour ne pas en payer le prix fort. Y parvenir est d’ailleurs assez aisé en adoptant certaines mesures.


>> CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR VOTRE DEVIS GRATUIT <<

Dans ce sens, faire le point sur les besoins actuels et futurs est un choix judicieux en tenant en compte le mode de vie,             les antécédents, les activités ou l’hérédité. L’objectif étant d’éviter de débourser pour des garanties inutiles en notant que les formules séniors ciblent l’essentiel pour cette tranche d’âge. Entendons par là l’hospitalisation, l’appareillage ou les soins dentaires, optiques et auditifs.

Pour ne rien laisser au hasard, il est également nécessaire de dresser une liste des frais qui ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale en prenant soin de les intégrer dans la mutuelle choisie comme pour le cas des médecines douces telles que les séances d’homéopathie, d’ostéopathie ou encore des cures thermales destinées à soulager les maux.

Comment faire baisser le prix d’une mutuelle sénior ?

Une fois la mutuelle sénior pas chère trouvée, il est également possible d’en faire baisser le prix en exploitant différentes pistes. À commencer par la mutuelle à 1 euro qui a remplacé l’ACS et le CMU-C  au premier novembre 2019.

Communément connu sous le nom de complémentaire santé solidaire, ce dispositif permet en effet de bénéficier de la gratuité de la prise en charge. Du moins, pour ceux qui perçoivent un revenu annuel inférieur à 8 951 euros. Au-delà de ce montant et en dessous du seuil des 12 084 euros, il faudra néanmoins penser à une cotisation mensuelle de :

  • 25 euros pour une catégorie d’âge de 60 à 69 ans ;
  • 30 euros pour les 70 ans et plus.

Aussi, il faut préciser que le montant des cotisations varie en fonction du niveau de remboursement souhaité. Tout cela pour dire que pour ceux qui cherchent l’équilibre entre une bonne couverture et un prix abordable, il est nécessaire de prioriser les postes de santé les plus pertinents en sachant qu’il est possible de souscrire à une mutuelle hospitalisation seule ou à une mutuelle sans dentaire ni optique.

À titre de comparaison, un individu bénéficiant d’une couverture optimale (niveau 4) se doit de débourser une prime annuelle moyenne de  2428 euros, alors que celui qui est souscrit au niveau 1 (prise en charge le plus faible) en dépense 906 euros pour représenter une différence de 168% à 1 522 euros. 84% pour le niveau 2 et 28% pour le niveau 3.

Comment comparer les mutuelles senior pour trouver la moins chère ?

Sur le marché de l’assurance, ce n’est pas les offres de mutuelle senior pas chère qui manquent. Et puisqu’elles foisonnent, il faut se dire que c’est l’occasion idéale pour faire jouer la concurrence et ainsi trouver celle qui allie prix compétitif et couverture pertinente.


>> CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR VOTRE DEVIS GRATUIT <<

La meilleure façon d’y parvenir est de solliciter les services d’un site comparateur qui, rappelons-le, est gratuit. Après tout, nul besoin d’être un génie informatique pour obtenir une liste des services les plus pertinents du moment sur ce genre de plateforme. Tout simplement parce qu’il suffit d’y fournir quelques renseignements comme l’âge, le lieu de résidence, les besoins spécifiques, les problèmes de santé avérés ou le niveau de remboursement souhaité.

Une stratégie qui permet de comparer le montant des cotisations, et qui offre une vue d’ensemble sur les taux de prise en charge. Ce, en fonction de l’âge de l’intéressé qui a également la possibilité de négocier sur certains aspects.  Dans ce sens, différents points cruciaux sont à considérer avec vigilance. Entre autres :

  • Le taux de remboursement et leurs plafonds ;
  • Les exclusions de garantie ;
  • Les délais de carence.

À préciser qu’il est nécessaire d’éviter de tomber dans les pièges des prix les plus bas qui, pour la plupart des cas, cachent des vices en évitant la prise en charge de certains frais d’hospitalisation ou les dépassements d’honoraires.

Ces contenus pourraient également vous intéresser

Prêt à comparer les mutuelles ?